Renforcer son système immunitaire avec la naturopathie

Patricia Lovarco (2)

La période hivernale est une période propice aux nez qui coulent, aux maux de gorge et aux toux qui n’en finissent plus… Pour éviter ces désagréments, renforcer son système immunitaire reste primordial ! En naturopathie, on va non seulement chercher la cause de nos maux, mais aussi améliorer l’hygiène de vie globale afin de retrouver un organisme plein de vitalité.

 

Pourquoi tombons-nous plus souvent malade en hiver ?

D’abord, les virus résistent très bien au froid, beaucoup mieux qu’à la chaleur et aux rayons UV, ce qui explique leur diminution en plein été.

L’hiver, notre système immunitaire est plus affaibli. En effet, le froid ralentit l’activité des cellules et la réponse de notre organisme aux attaques extérieures. Ce qui laisse le temps aux virus de s’installer. À cela s’ajoute le manque de luminosité qui peut entraîner des carences en vitamine D.

Enfin, comme il fait froid, nous restons plus souvent confinés à l’intérieur de nos bureaux et nos domiciles, et nous nous contaminons plus facilement…

Alors même si avoir un rhume en plein mois de janvier n’est pas gravissime, on peut aider notre organisme à mieux supporter les attaques virales et bactériennes. 

Comment ? Voici mon plan d’attaque :

Une meilleure hygiène de vie

Pratiquer une activité physique à l’extérieur !

Rester enfermé bien au chaud n’est pas forcément la meilleure des solutions. Bien au contraire ! Il faut continuer au maximum à pratiquer une activité physique à l’extérieur ! Cela va permettre de stimuler la circulation sanguine et les échanges respiratoires afin de libérer vos toxines, de diminuer la tension nerveuse, d’éloigner le stress et les états dépressifs, d’améliorer la qualité du sommeil et de l’humeur.

Couvrez-vous correctement avec des vêtements adaptés, chauds mais respirants.

 

Bien dormir !

Et oui, bien dormir est indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire ! En effet, 4 heures de sommeil en moins dans la nuit, baissent de 30% l’activité de notre système immunitaire !

Alors pour éviter cela, dormir entre 7 et 8 heures par nuit est une bonne moyenne, à adapter en fonction de vos besoins. Couchez-vous et levez-vous à heures régulières. Pour ça, évitez les écrans au moins 1 heure avant d’aller vous coucher, coupez le wi-fi et le téléphone portable…
Des exercices de respiration, tel que la cohérence cardiaque, permettent d’avoir une multitude d’effets positifs sur le corps et l’esprit, notamment sur l’amélioration du sommeil.

 

Avoir une alimentation saine et une digestion efficace !

Saviez-vous que l’intestin joue un rôle très important dans notre système immunitaire ?

L’intestin possède en effet trois lignes de défense contre les éléments pathogènes :

 – Le système immunitaire intestinal : 70 % des cellules vouées à la défense de l’organisme se logent dans l’intestin. Leur rôle est de tolérer les aliments qui sont ingérés et d’exercer un contrôle sur les bactéries.

– La muqueuse intestinale qui agit comme une barrière plus ou moins perméable.

– La flore intestinale, constituée de 100 milliards de bactéries de plus de mille sources différentes, contribue au contrôle des mauvaises bactéries.

Donc avoir un système digestif au top permet d’avoir un système immunitaire opérationnel. Si vous présentez des troubles digestifs (ballonnements, troubles du transit…) n’hésitez pas à consulter un•e naturopathe qui pourra vous aider à rétablir votre équilibre.

Qu’est-ce qu’une alimentation saineUne alimentation équilibrée, variée, très riche en fruits et légumes est la base. Limiter les produits laitiers, les produits d’origine animale, les céréales est aussi une bonne chose. 
Mais il faut surtout qu’elle vous convienne à vous. C’est pourquoi il est important de se faire aider par un professionnel de la naturopathie, surtout si vous présentez des troubles digestifs.

kaboompics_A woman in a warm blanket holds a cup of coffee or tea

Les vitamines à privilégier pour un système immunitaire efficace

La vitamine D

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la vitamine D joue un rôle important dans la régulation du système immunitaire et peut potentiellement protéger des infections. Sa supplémentation pourrait réduire l’incidence et les effets délétères de ces infections.

Or 80 % des adultes résidant en France seraient carencés en vitamine D.

L’exposition modérée au soleil, à raison de 15 à 30 minutes d’exposition directe du visage et des bras par jour entre avril et octobre, représente notre plus grande source de vitamine D. Elle permet de couvrir 80 % de nos besoins.

La seconde source naturelle de vitamine D est notre alimentation, mais elle nous permet de couvrir que 15 à 20 % de nos besoins.

C’est pourquoi se supplémenter est une bonne idée en cette période hivernale. Il faut choisir la vitamine D3, qui est la forme active, et la choisir sous la forme d’huile pour permettre une bonne assimilation.

La prise de 2 000 UI de vitamine D3 par jour est généralement conseillée pour les adultes en hiver.

 

La vitamine C 

La vitamine C ou acide ascorbique est une vitamine essentielle pour l’homme, car nous n’en synthétisons pas. C’est un puissant antioxydant, ses actions sont multiples et fondamentales.

La carence en vitamine C entraîne une diminution de l’immunité et une plus grande sensibilité aux infections. Il faudrait, d’après le Dr Balz Frei, des apports journaliers d’environ 400 mg. Cette dose représente la somme des apports alimentaires et des apports en complément alimentaire.

Les fruits comme le kiwi, les agrumes, la goyave ainsi que les légumes comme le brocoli, le chou kale, le poivron sont les meilleures sources de vitamine C. Cependant, le corps ne ferait pas la distinction entre la vitamine C d’origine alimentaire et la vitamine C apportée par les compléments alimentaires. Le principal est d’avoir un apport riche et varié en fruits et légumes, et de choisir un supplément en fonction de votre sensibilité stomacale.

 

Le zinc

Essentiellement présent dans nos cellules, le zinc est un oligo-élément métallique qui joue un rôle important pour lutter contre les infections bactériennes et virales, y compris les virus de la grippe et les coronavirus.

Les principales sources alimentaires végétales du zinc sont le chanvre, le sésame, le germe de blé, sachant tout de même que le zinc est assimilé qu’à 20 % quand il provient d’une source végétale.

En ce moment, il est donc bien de se supplémenter en zinc.

Vous trouverez sur le marché plein de compléments enrichis en zinc. Mais pour permettre une meilleure assimilation de cet oligo-élément, il faut qu’il soit combiné à un transporteur. Le bisglycinate de zinc semble être aujourd’hui la formule qui offre la meilleure biodisponibilité. Pour être bien absorbé, le zinc a aussi besoin de vitamine B6 et les vitamines B2 et B3 favorisent son action. On peut conseiller un apport de 5mg par jour pendant tout le temps hivernal.

Les plantes immuno-stimulantes

Certaines plantes sont très intéressantes en cette période, du fait de leurs propriétés stimulantes de notre système de défense. En voici 3 à utiliser selon la situation dans laquelle vous vous trouvez :

L’Astragale de chine (racine) :  plutôt en prévention, c’est un tonique général et stimulant du système immunitaire. Elle a la particularité de pouvoir activer la production de cellules de l’immunité.

L’Echinacée  : Avant et pendant l’infection, elle soutient efficacement le système immunitaire et permet de réduire la durée des troubles.

Je coupe Patricia pour te dire que chaque hiver, je me fais des infusions d’échinacée avec quelques gouttes d’huiles essentielles de ravintsara (regarder les contre-indications) et ça dégomme toutes les maladies ! Mes ami·e·s appellent ça mon infusion magique 😉 Cam

L’Eleuthérocoque :  Vous êtes angoissé·e, débordé·e ? L’éleuthérocoque vous aidera non seulement à vous adapter au stress, mais stimulera aussi l’activité de votre système immunitaire.

 

Attention avec l’infection au COVID-19, l’emballement du système immunitaire dû à ce coronavirus serait en cause dans les formes graves. Il ne faut donc pas le stimuler encore plus avec des plantes immuno-stimulantes.

Vous les trouverez facilement sous forme d’ampoules d’extrait de plantes fraîches, ou de comprimés, en pharmacie et en magasins bio.

kaboompics_Frozen flower (1)

Les produits à utiliser en curatif

En plus des vitamines et de l’échinacée, vous pouvez utiliser ces produits pour réduire l’infection :

La propolis est un enduit produit par les abeilles pour protéger la ruche contre les invasions microbiennes ou fongiques. Elle protège également les humains ! Vous la trouverez pure chez un apiculteur, mais il existe une multitude de gommes et pastilles à base de propolis dans le commerce.

– L’extrait de pépins de pamplemousse, très efficace contre les bactéries, les virus et les champignons sans mettre à mal votre flore intestinale. À consommer loin de toute médicamentation, car elle en réduit l’efficacité. En cas de rhume, avalez 15 gouttes diluées dans un verre d’eau ou de jus de fruit, trois fois par jour dès l’apparition des symptômes.

 

Les informations présentes dans cet article sont destinées à informer et à vous aider à améliorer votre bien-être. Ils ne remplacent pas une consultation chez un médecin. Les plantes médicinales et les compléments alimentaires cités comportent des précautions d’usage et des contre-indications. Pensez à demander un avis médical avant toute utilisation.

Un grand merci à Patricia pour tous ces super conseils ! J’espère que tu es prêt·e pour affronter l’hiver en toute détente et en bonne santé 🙂
Tu retrouves ses coordonnées juste au dessus !

Un abrazo ! Bises !

Cam

4 2 Votes
Ta note
S’abonner
Notifier de
4 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir les commentaires

Merci pour toutes ces informations. Au top pour cet hiver. 🤩

Mille fois mieux prévenir que guérir…

4
0
N'hésite pas à me donner ton avis !x
Défilement vers le haut