La monodiète de pomme

IMG_1079.JPG

Qu’est ce qu’une monodiète ? 

La monodiète de pommes consiste à manger un seul aliment pendant 3 jours ce qui va permettre d’éliminer toutes les toxines de notre système digestif. Les cellules de la flore intestinale vont se renouveler.

On préconise souvent la pomme car elle est pleine de nutriments et à un effet coupe-faim, mais on peut également faire une monodiète de raisins au début de l’automne ou de banane. Le tout est d’opter pour un fruit sain, simple à transporter, si possible de saison et biologique.

Mon expérience

Jour 1 – J’ai commencé la journée pleine d’entrain et de motivation. J’avais acheté la veille au marché, 30 pommes biologiques, histoire d’éviter les magasins alimentaires durant ces trois jours, de peur qu’ils n’éveillent en moi quelques envies gourmandes. J’avais également acheté de la tisane biologique spéciale détox (romarin, menthe poivrée, frêne, thym et bardane). Le matin, je mange deux petites pommes avec une tisane détox : jusqu’ici tout va bien. J’avais des choses à faire dans la journée donc je n’ai pas eu faim. Au moment du déjeuner, je faisais déjà un peu la tête devant les deux pommes qui m’attendaient. Je les ai mangé, accompagnées d’une tasse de tisane détox. Vers 16h, j’ai commencé à avoir un petit peu faim donc j’ai mangé une pomme, sans grande enthousiasme. Comprenant que ça allait être difficile de ne me nourrir que de pommes, j’ai décidé d’aller acheté trois litres de jus de pomme biologique sans sucre ajouté, ainsi qu’un pack d’eau (car je n’avais pas appréhendé le fait que pour tenir, il fallait boire beaucoup d’eau, moi qui en boit habituellement si peu). J’ai bu un litre de jus de pomme, mais il ne faut pas se mentir le goût de pomme omniprésent, ça commençait déjà à me lasser. Le soir, me voilà de nouveau devant mes deux pommes et ma tisane, toujours la même rengaine.

Ormis, l’aspect redondant de mes repas : tisane détox et pommes, je peux dire que je n’ai pas été particulièrement fatiguée ce jour. Par ailleurs, pas de maux de ventre, pas de douleur d’estomac. Je me sens bien, et même bien mieux que d’habitude.

Jour 2 – Je me réveille vers 6h30 du matin pour aller faire un petit footing. Je cours 10 kilomètres, au rythme habituel même si j’ai la sensation d’aller moins vite que d’habitude. En rentrant, je me prépare un grand verre d’eau avec du sulfate de magnésium. C’est pas bon, pas bon du tout mais je bois un grand verre de jus de pomme après pour faire passer le goût. Je me prépare une tisane détox et mange une pomme sans grande envie. J’ai passé la journée comme d’habitude, si ce n’est qu’elle fût rythmée par des pommes et des grands verres de jus de pomme. Petite précision néanmoins, le sulfate a bien mis 2 heures avant de véritablement faire effet. Et j’ai remarqué que j’avais mieux dormi que d’habitude, sûrement car le corps était plus fatigué.

Jour 3 – Je me suis levée de bonne heure car j’avais des choses à faire dans la matinée. La pomme du matin a été difficile à avaler. Je n’ai ensuite pas bu ni mangé jusqu’à près de 15h, et j’étais limite dans un état nauséeux. Une fois rentrée chez moi, j’ai mangé une pomme, bu une tisane et un grand verre de jus de pomme, ce qui m’a remis sur pied. Devant l’impossibilité à me concentrer devant n’importe quoi, j’ai décidé d’aller à la piscine. J’ai bien nagé une heure et j’ai payé le prix de cet excès de zèle sportif, car j’étais l’ombre de moi-même en sortant du bassin, un fantôme. J’ai mangé une pomme et bu beaucoup d’eau afin de me réhydrater.

Je me rends compte que j’étais beaucoup trop ambitieuse en ayant acheté trente pommes car il m’en reste une bonne moitié, et ce n’est pas moi qui les mangerait. Il me tarde d’être demain pour pouvoir m’alimenter de nouveau normalement. En prévision, j’ai fais des petites courses pour le petit-déjeuner. Il est encore trop tôt pour dresser le bilan donc j’attends un peu.

Bilan : Cette monodiète, bien qu’elle ait été un peu difficile au début, m’a aidé dans la transition avec la période hivernale. Mon système digestif est désormais moins fragile. J’ai également noté que j’étais plus dynamique. Je n’ai plus de coup de barre après le déjeuné. Bref, je suis prête à affronter l’hiver. Alors pourquoi pas vous ?

La monodiète de pomme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s